• Accueil
  • Nous contacter
  • Plan du site
  • A-
  • A
  • A+
Communauté de Communes de l'Île-Rousse - Balagne: Site officiel

Intercommunalité/Actualites

Mise à disposition du public de la convention d’OPAH – Volet « Copropriétés dégradées » 2014-2019

> Retour à la sélection

Durant la période 2010-2013, l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de la CCBVIR a permis d’insuffler une dynamique générale de réhabilitation du parc privé dans les centres anciens et quartiers historiques des 5 communes du bassin de vie, au travers d’incitations financières et un dispositif d’animation et de suivi opérationnel notamment dans l’aide au montage des dossiers, dans le conseil ...



C’est pourquoi, afin de compléter l’action engagée sur la réhabilitation des logements dans leurs parties privatives (propriétaires occupants et propriétaires bailleurs) au niveau de la mise aux normes, de l’adaptabilité, de l’économie d’énergie ou de la remise sur le marché après restructuration, il s’agit aujourd’hui de pouvoir créer les conditions optimales favorisant la réhabilitation des parties communes des immeubles tout en continuant l’action initiées lors de l’OPAH 2010-2013.

Dans cet optique, une étude pré-opérationnelle « copropriétés dégradées » a été diligentée en 2012. Cette dernière a permis de mettre en évidence l’existence d’immeubles dégradés, voire très dégradés dans le centre ancien de l’Ile-Rousse pour la majeure partie, mais également à Santa- Reparata-di-Balagna. Au travers de cette étude, il a été identifié 10 copropriétés (9 sur l’Ile-Rousse et 1 sur Santa-Reparata-di-Balagna) qui remplissent les conditions d’éligibilités aux financements Anah selon la règle du taux d’occupation en habitation principale d’au moins 75% des lots ou, à défaut, présenter 75% de tantièmes dédiés à l’habitation.

Il ressort de l’étude que, tous les immeubles, en dépit de leur état de dégradation, peuvent être maintenus, mais cela engendrera un coût de réhabilitation élevé qui sera difficilement supportable pour les copropriétaires. Ces travaux sont nécessaires afin d’éviter une déqualification de ces immeubles et afin de participer à un renouveau des centres anciens.

La mise en place d’un dispositif incitatif adapté à la mise en oeuvre d’un programme de travaux ambitieux exclusivement dédié aux parties communes des immeubles (les travaux des parties privatives pourront faire l’objet de dossiers dans le cadre de l’OPAH « classique ») complété par un accompagnement adapté aux problématiques de blocage identifiées, permettront une action de requalification globale ambitieuse qui viendra compléter le dispositif déjà en place d’Opah classique.

Afin de mettre en oeuvre cette opération d’envergure, un partenariat financier s’est tissé entre la CCBVIR, l’Etat au travers de l’ANAH et la Collectivité Territoriale de Corse. Un projet de convention multi partenariale a été élaboré.

Ce projet de convention est, à compter de ce jour, mis à disposition du public pendant une durée d’un mois avant signature par l’ensemble des partenaires, c’est-à-dire jusqu’au 15 juillet 2014.

Les propriétaires qui seraient intéressés par ce dispositif ainsi que tous ceux qui souhaitent en savoir davantage sont invités à consulter le projet de convention (sous l'onglet Développement - Habitat & Logement du site) et peuvent contacter la Communauté de communes du Bassin de vie de l’Ile-Rousse, service Développement, au 04.95.46.31.34 ou envoyer un courriel à l’adresse suivante : ccbir@orange.fr .


Publié le 13 juin 2014 à 15H00

> Retour à la sélection